Yuneec Typhoon H RTF, ST16, CGO3+, 1 accu

Yuneec Typhoon H RTF, ST16, CGO3+, 1 accu

(1 pièce en stock)

Plus de détails


Fr. 1,299.00 TTC

YUNTYHBEU

Yuneec Typhoon H RTF, ST16, CGO3+, 1 accu

 

"Yuneec fabriquait déjà des drones de prise de vues aérienne avant que le mot « drone » ne fasse partie du vocabulaire populaire, et la gamme Typhoon a depuis été l’une des meilleures du marché. Mais comme tout autre fabricant dans la compétition, Yuneec a aussi vécu dans l’ombre de DJI durant ces dernières années. Peu importe à quel point les drones Typhoon de Yuneec étaient technologiquement poussés, l’entreprise n’a simplement pas pu détrôner DJI de sa position de leader.

Mais avec le Typhoon H, Yuneec attaque DJI droit dans la jugulaire. Cette bête à 6 rotors coûte 100.- de moins que le Phantom 4 tout en ayant les mêmes atouts – et plus encore. Mais peut-il vraiment affronter les titans que sont le P4 et le 3DR Solo ? C’est ce que nous allons voir dans cet article."

 

FONCTIONS

 

"Les fonctions et spécifications sur ce drone sont juste folles, donc pour rendre les choses plus simples, nous allons commencer par vous exposer ce que ce drone a de plus que le reste de la concurrence.

La première chose que l’on remarque c’est que le Typhoon H est un héxacoptère. Il a six rotors contrairement aux quatres habituels – et n’a besoin que de 5 pour voler. Cette redondance permet donc en cas d’avarie d’un des moteurs pour quelque raison que ce soit, le drone reconnaîtra le problème et entrera en mode « urgence » afin de se poser sans encombre pour un check-up et réparation.

Ensuite, contrairement à la caméra du P4, qui peut seulement s’orienter de haut en bas, celle du Typhoon est montée sur une nacelle 3 axes qui peut pivoter à 360°. Le train d’atterrissage est aussi conçu pour se rétracter grâce à un simple interrupteur afin de ne pas obstruer la prise de vue 360.

 

 

"En plus de tout ça, le H est aussi équipé de technologie anticollision de série. Il convient de préciser que le Phantom 4 est lui-même équipé d’une telle fonction. Mais tandis que la technologie « voir et éviter » du Phantom est visuelle, celle du Typhoon H est à base d’ultrasons, ce qui veut dire qu’elle fonctionne aussi bien en basse lumière que dans le noir complet. A noter tout de même que ce système est monté vers l’avant de l’appareil et donc, qu’il ne peut détecter les obstacles que si le drone s’en approche de face. Enfin, c’est toujours mieux que rien.

Une autre caractéristique de haut vol réside dans l’ensemble de modes de vol autonomes du Typhoon. Tout comme le 3DR Solo et Phantom 4, le Typhoon H possède des fonctions comme le Cable Cam, Orbit, le mode Follow , et d’autres encore - qui permettent à l'utilisateur de ne pas se soucier du contrôle du drone et de se concentrer uniquement sur celui de la caméra.

Et enfin le Typhoon H de Yuneec est livré avec son émetteur dédié - La station sol  ST16. Cela signifie que vous n'avez pas besoin d’adjoindre une tablette ou un smartphone pour pouvoir utiliser toutes les fonctions du drone – ce qui n’est pas le cas sur les appareils Phantom 4 et 3DR Solo.

 

Cet émetteur est sensationnel. En plus des interrupteurs et boutons pour à peu près tout, le contrôleur intègre également un écran tactile de 7 pouces pour afficher des données de télémétrie, le retour vidéo en direct de la caméra, ainsi que d'accéder à des fonctionnalités supplémentaires et aux modes de vol.

Et ça va encore plus loin. La ST16 n’est pas le seul contrôleur auquel le Typhoon H peut se connecter. Vous pouvez tout bonnement piloter le drone et sa caméra avec deux contrôleurs différents en même temps, en utilisant l'un pour piloter l’aéronef et l’autre pour contrôler le cadrage de la caméra 4K à bord. Les réalisateurs devraient prendre note – cette fonctionnalité double opérateur n’existe tout simplement pas sur d’autres machines dans cette catégorie de prix."

 

QUALITE ET FIABILITE DE CONCEPTION

 

"Dans l'ensemble, c’est un drone assez robuste, mais il n’est certainement pas le plus solide que nous ayons vu jusqu’alors. En toute honnêteté, il paraît au premier abord un peu fragile comparé aux P4 et 3DR Solo. Nous ne nous sommes bien entendus pas crashés durant les tests, mais après quelques vols nous ne sommes pas tout à fait convaincu que le typhon H pourrait prendre un obstacle à pleine vitesse et repartir comme si de rien était.

La cause du problème pourrait être les bras pliables du drone. Ne vous méprenez pas - les bras articulés sont certainement un plus qu’un moins, mais ils représentent aussi une lame à double tranchant. D'une part, la conception pliable de Yuneec rend le Typhoon H beaucoup plus aisé à transporter - mais d'autre part, les charnières qui permettent aux bras de se replier vers le bas semblent un peu plus vulnérables que ce que nous souhaiterions. Les bras et le train en fibre de carbone ne seront probablement pas brisés en cas de crash, mais les charnières probablement. Cela dit, elles sont vraiment le seul point faible sur aéronef sans pilote autrement robuste."

 

 

AUTONOMIE, TEMPS DE CHARGE ET PORTEE

 

"Les spécifications de la boîte parlent d’une batterie Lipo de 14.8v 4s, 5400mAh, 79.9Wh ce qui autoriserait 22 minutes de temps de vol dans des conditions optimales. Pour tester la légitimité de ces spécifications, nous sommes partis d’une batterie à pleine charge, avons pris un peu de hauteur puis maintenu un vol stationnaire simple, alors que nous étions équipés d’un chronomètre. Ce sont les conditions les moins exigeantes et le Typhoon H est resté en l'air pendant exactement 23 minutes et 20 secondes. Si vous volez avec plus de dynamisme, vous pouvez vous attendre à une autonomie comprise entre 17 et 20 minutes avant que la ST16 se mette à vibrer et vous conseille d’atterrir rapidement ce qui correspond au premier niveau d’alerte. Au second niveau, le H se pose automatiquement.

 

Une fois la batterie complètement vidée, nous sommes passés à la recharge toujours accompagnés de notre chronomètre (attendre entre 1 et 2 heures après un vol pour une durée de vie optimale de la batterie Lipo). Du début à la fin, il a fallu un peu plus de deux heures pour la recharger complètement - ce qui est non négligeable. Donc comme d'habitude, si vous prévoyez d'utiliser le Typhoon H pour tout type de tournages sérieux, il serait sage de vous équiper de plusieurs batteries supplémentaires, voir même un ou plusieurs chargeurs.

Pour la portée, Yuneec revendique que  le Typhoon H peut atteindre 1,5Km (FCC) avant qu'il perde la connexion et passe en mode « return home ». Nous mettons cette spécification à l’épreuve dans un paysage imprenable sur la côte de l'Oregon, et nous l’avons trouvé un peu surestimé. Nous avons mesurés 1,5Km environ en utilisant le compteur kilométrique de notre voiture, puis nous nous sommes garés pour marquer la limite. Sur notre premier vol, quelque chose étrange est arrivé et nous avons perdus le lien vidéo à environ 400 mètres- mais tous nos vols ultérieurs ont été bien au-delà avant la perte de signal. D'une manière générale, le flux vidéo du Typhoon commence à devenir instable à environ 800 mètres, mais continue à transmettre jusqu’à environ 1,2 Km. Au-delà nous avons presque toujours perdus la vidéo - bien que la connexion RC est restée intact pendant une centaine de mètre supplémentaire avant de perdre complètement la liaison et que le mode « return home » automatique s’enclenche."

 

PILOTAGE, CONTROLE ET AUTONOMIE

 

"Voler avec ce drone est assez simple une fois que vous avez pris le coup de main, mais à moins que vous soyez déjà un pilote de drone chevronné, il va probablement vous falloir quelques vols avant de pouvoir maîtriser toutes les commandes de la station sol ST16. La courbe d'apprentissage sur cette machine est plus raide que ce dont vous pouvez vous attendre avec un Phantom 4 ou 3DR Solo. L'avantage cependant est qu’une fois que vous maîtriserez toutes les fonctions, vous aurez une bien plus grande plage de contrôle sur votre système de prise de vue volant.

Le pilotage est possible entre deux modes de vol principaux, le premier et le plus familier est appelé le mode Angle. C’est tout simplement le nom que Yuneec a donné au contrôle de vol standard où le mouvement de joystick droit va déclencher un mouvement du drone par rapport à la direction de son nez (avant).  Il faut un peu de pratique pour être à l’aide mais l'alternative - Smart Mode - rend le vol simple et intuitif, même pour les pilotes les moins expérimentés. Dans son état le plus élémentaire, le mode Smart est un schéma de contrôle simplifié dans lequel le drone se déplace dans la direction où le joystick droit est poussé, quelle que soit l'orientation du nez du drone. Voler dans ce mode vous donne également accès à de nombreuses fonctions de pilotage autonomes du Typhoon qui vous permettent d'effectuer des manœuvres qui demanderaient autrement beaucoup plus de pratique et de compétences."

 

 

"Pour la plupart, les modes de pilotage intelligents de Yuneec sont similaires à ceux que vous trouverez sur un Phantom 4 ou 3DR Solo - ils ont juste obtenus des noms légèrement différents. « Curve Cable Cam », par exemple, vous permet de choisir un certain nombre de points de passage le long desquels va voler le drone – durant la mission automatique, vous prendrez le contrôle manuel complet de la caméra. Il y a aussi deux « Orbit modes » différents (un qui vous encercle, et un autre qui encercle un point d'intérêt choisis), ainsi qu'un mode Selfie appelé Journey dans lequel le drone cadre la caméra sur vous, puis s’écarte tout en prenant de la hauteur pour créer une spectaculaire vidéo où on découvre l’arrière-plan progressivement. En plus de cela, le Typhoon H propose également les modes « Follow Me » et « Watch Me » - qui permettent tous deux de suivre les déplacements de la ST16 ou du contrôleur Wizard, le mode « Follow Me » permettant en plus de cadrer automatiquement le contrôleur.

Le contrôleur Wizard est un super accessoire à l'ensemble Typhoon H. Il est essentiellement un contrôleur plus petit, plus compact qui permet aux utilisateurs de piloter les drones Yuneec avec des commandes simples "pointe-et-vol" qui peuvent être exécutées avec une seule main. Au lieu d'utiliser deux pouces pour contrôler roulis, tangage, lacet et hauteur, il vous suffit de pointer le contrôleur dans la direction que vous souhaitez et le drone va s’y rendre. Hauteur, accélération, et choix du mode de vol peuvent tous être effectués avec des boutons sous le pouce. Comme nous l'avons mentionné précédemment, le contrôleur Wizard peut aussi agir comme une balise GPS pour les modes « Watch Me » et « Follow Me » de sorte que vous n’ayez pas à emporter avec vous la station sol ST16 géante pendant que vous profitez du Ski / VTT / etc. Avec cette télécommande, le Typhoon H a tout simplement les mêmes caractéristiques et fonctionnalités qu’un drone dédié au suivi automatique (type Hexo + ou AirDog), mais sans pour autant sacrifier le pilotage et le contrôle poussé de la machine."

 

CAMERA, ACCESSOIRES ET EVOLUTIVITE

 

"La caméra du Typhoon H - surnommée CG03 + - est essentiellement une version évoluée de la CGO3 que vous trouvez sur un Typhoon Q500 4K. Elle peut filmer des vidéos en 4K à 30 images par seconde, ou 1080p à 60 images par seconde - mais celle-ci a un capteur plus grand et un processeur plus rapide que la CGO3. Elle prend également des photos de 12 mégapixels, et dispose d'une optique sans distorsion qui rend les plans GoPro pâles en comparaison – mais la caméra en soit n’est pas vraiment la star du spectacle ici. Le vrai bijou c’est la nacelle à 360 degrés qui la porte. C’est une première pour la gamme Typhoon, et elle élargit considérablement les capacités cinématographiques de cette machine. Le seul autre drone du marché avec une caméra qui pivote à 360 degrés est le DJI Inspire 1, qui coûte plus du double du Typhoon H.

Au moment où nous écrivons, il n'y a pas d’add-ons ou de pièces détachées disponibles pour le H - mais Yuneec l’a joué malin, et a conçu le drone pour être extensible et évolutif. La gamme d’aaccessoires est conçue de manière à ce que les modules (tels que la nacelle-caméra) peuvent être échangés en quelques secondes, et alors que nous ne savons pas encore si Yuneec a de nouveaux modules dans le pipeline, il est certainement réconfortant de savoir que le Typhoon H est construit avec des améliorations et extensions futures à l'esprit. Avec un peu de chance, ce drone ne sera pas totalement obsolète en seulement quelques années."

 

 

CONCLUSION

 

"Après avoir effectué plus d'une douzaine d'heures de vol avec ce drone aux côtés de ses deux principaux concurrents (le Phantom 4 et 3DR Solo), nous pesons nos mots en disant que le Typhoon H est le meilleur drone que nous ayons utilisé jusqu'ici. Il n’est pas parfait, et Yuneec pourrait y apporter quelques améliorations mais dans l'ensemble, son rapport qualité/prix submerge la concurrence.

 

Pour 1499.- (150.- de moins que le Phantom 4 de DJI), le H a à peu près tout ce que vous pourriez souhaiter dans un drone caméra: les modes de vol autonomes intelligents, évitement d'obstacle, un contrôleur à écran tactile dédié, et même une caméra 4K avec rotation complète sur 360 degrés. C'est un package d’enfer et si vous êtes à la recherche d’un drone pour la photographie/vidéo aérienne, le Typhoon H est le candidat idéal."

 

 

SPECIFICATIONS

 

Max flight duration: 25 mins

Battery: 4s 14.8v LiPo

Charger: Sc4000-4

Transmitter: ST16 Ground Station

Max. flight altitude: 400ft (122m) agl

Max. rotation rate: 85°/s

Max. roll angle: 35°

Max. rate of climb: 16 ft/s (5 m/s)

Max. speed: Angle mode 30mph (13.5 m/s)

Max. speed: Follow Me mode 43.5mph (19.4 m/s)

Dimensions: 20.5” x 18” x 11.6” (520mm x 457mm x 294mm)

Dimensions (folded): 13.8” x 10.6” x 10” (350mm x 269mm x 254mm)

Airframe weight: 3.4lbs (1530g)

Camera weight: .55lbs (250g)

Takeoff weight: 4lbs (1800g)

Effective pixels: 12.4 Megapixels

Camera lens: 14mm/F2.8

Field of View: 115°

Electronic shutter: 1/30 – 1/8000

Video transmission range: 1 mile (1.6km)

Video resolution: 4K UHD 30fps